Qui suis-je ?

Bonnet mérinos

Bonjour, moi c’est Marie, chef d’entreprise Le Bonnet des Montagnes.

Pour faire un résumé, mon CV dit : mariée, 2 enfants, des études à Kiev et Paris en langue russe et en tourisme, 47 ans aujourd’hui. J’ai débuté ma vie professionnelle Gare de Lyon, Gare du Nord puis à l’aéroport de Toulouse-Blagnac et aujourd’hui, changement total de décor : un petit atelier dans les Pyrénées !

Pour mon aventure Le Bonnet des Montagnes, elle a commencé quand je suis arrivée en Ariège en 2018. Ici j’ai découvert que l’on peut encore trouver de la véritable laine de moutons. De la vraie laine ! J’aimais faire des bonnets (j’ai appris avec ma grand-mère) mais j’ai vu là une opportunité de créer des produits qui soient entièrement issus de la nature. L’idée du Bonnet des Montagnes était née !

2019

Je dessine alors mes premiers modèles et je lance mon entreprise en janvier. 

Comme je travaille avec un berger qui a des brebis mérinos (Si vous venez en Ariège, je peux vous montrer les moutons qui donnent la laine qui de vos bonnets !), je décide de créer un bonnet adapté au sport et aux activités de montagne. Nait alors Le Pyrénéen. Afin de le tester, je sponsorise un concours photo organisé par i-trekkings.net et ainsi mon bonnet est testé et validé par Nicolas Fragiacomo, accompagnateur en montagne (nicolasfragiacomo.com) dans les Alpes. Depuis il a été validé par de nombreux amoureux de la montagne et j’en suis ravie !

2020

Mon entreprise lancée, j’ai alors voulu être à la pointe de mon métier donc direction l’Ecole de la Laine à Vasles (79) pour plusieurs formations : Tri et lavage des toisons pour commencer et initiation au tissage, puis, ayant adoré tisser, perfectionnement au tissage. J’investis ensuite dans un métier à tisser, j’apprends la teinture artisanale, je développe un site web et l’aventure continue.

2021

Du mouton au bonnet, il ne me manquait que l’étape du filage à découvrir, formation que j’ai faite en avril. Ainsi, mis à part la tonte, entre le mouton et le bonnet, je maîtrise désormais toutes les étapes. Concrètement bien sur, je ne file qu’une toute petite partie des fils que j’utilise car c’est là aussi un métier à part entière. J’ai l’immense chance d’avoir la filature de Niaux à 6 km de mon atelier donc c’est là que la laine est transformée en fils.

Depuis un an je participe à un groupe de travail pour la valorisation de la filière Laine, initié par la région Occitanie avec l’Agence des Pyrénées. Parce que l’on croit en l’avenir de la laine des Pyrénées !

2022

Au programme : j’ai été sélectionnée par le Conseil Départemental de l’Ariège pour être l’un des ambassadeurs du département lors du Salon International de l’Agriculture à Paris. RDV du 3 au 6 mars au Parc des expositions.

Printemps 2022, je vais faire en sorte que vous puissiez venir plus facilement à mon atelier : agrandissement, aménagement du parking, fléchage dans le village…

Mai 2022 : Qualification Artisan d’Art.

Août 2022 : Partenariat avec le Challenge du Montcalm.

Novembre 2022 : salon Made In France à Paris.

A bientôt ! 🙂